• Hélène Clément

L'esprit du fleuve Saint Laurent

Tout rappelle ici la mer : l’odeur, le vent, les cris plaintifs des goélands.



L'île aux Lièvres se trouvent au beau milieu du Saint-Laurent, à environ dix kilomètres d’une rive et dix de l’autre. À l’ouest, l’archipel des Pèlerins, et à l’est, l’île Blanche, l’île Verte, l’île Rouge… Quelque part mugit une corne de brume.


Des histoires de phares, de bateaux perdus aussi. Nul doute, le fleuve cache un passé tumultueux.

« Ce n’est pas un fleuve facile, raconte le guide-interprète. Il y a beaucoup de récifs et de hauts fonds autour des îles. Entre 1840 et 1850, il y aurait eu 240 naufrages. Avec Cape Horn, le fleuve Saint-Laurent est l’une des zones les plus dangereuses au monde pour la navigation. »



Et voilà que l’imagination s’échauffe ! On pense au Don de Dieu, le navire de Samuel de Champlain qui, à maintes reprises, en 1608, aurait chaviré et manqué de se fracasser contre les rochers. Puis au navire du roi Louis XV, le Rubis, qui aurait laissé descendre dans l’anse de l’île des passagers affectés par le mal de mer. À ce soldat Yeoman aussi, mort en 1814 sur le bateau Endeavor. Le bateau se trouvant alors près de l’île du Pot-à l’eau-de-vie, on décida de l’y enterrer, comme en témoigne son épitaphe.


On pense aussi à l’Empress of Ireland, embouti la nuit du 29 mai 1914 par le charbonnier norvégien Storstad, au large de Sainte-Luce-sur-Mer, emportant dans son naufrage 1012 personnes. Un musée à Pointe-au-Père relate l’histoire du bateau, de sa construction jusqu’au naufrage.


Île-aux-Lièvres


L’île compte une quarantaine de kilomètres de sentiers pédestres dont le niveau, en fonction des distances, varient de facile à très difficile. Et trois types d’hébergement : une charmante auberge - qui restera fermée été due aux restrictions liées aux mesures de santé et sécurité liées à la CODIV19, de jolies maisonnettes style chalet et des sites de camping rustique.


Toutefois, ce n’est qu’une fois terminée la nidification des oiseaux que le visiteur peut explorer l’île dans sa totalité. Donc, pour certains tronçons, après les premiers jours de juillet. Et interdit d’y faire du vélo ou du kayak de mer à partir et autour de l’île.


S’il n’y avait qu’une balade à faire, celle du Sentier de la mer qui longe la plage côté nord du fleuve jusqu’à la Pointe Est, avec retour sur le sentier De la mer Sud, en vaut le coup.

L’important est d’arriver au Bout d’en Bas à marée basse pour observer la colonie de phoques gris se prélasser au soleil. Son hurlement de loup s’entend à des kilomètres. Il n’est pas rare non plus qu’un rorqual, un béluga, un cachalot ou un dauphin accompagne le visiteur dans sa randonnée.


Lunettes d’approche et appareil photo : des impératifs !


Renseignements


L’équipe Duvetnor est heureuse d’annoncer l’ouverture de l’île aux Lièvres à partir du 10 juillet jusqu’au 20 septembre. Nous vous proposons des forfaits en chalets pour 3, 4 ou 5 nuits, du camping sauvage et des randonnées quotidiennes. Notez que le Phare, l’Auberge du Lièvre et le Café de la Grande Course ne seront pas ouverts due aux restrictions liées aux mesures de santé et sécurité. Consulter notre site Internet pour plus de détails. Au plaisir de vous voir ou revoir cet été après tous ces mois de confinement.


Début des réservations : 22 juin, 8h30 (par téléphone seulement au 418-867-1660 ou sans frais au 1-877-867-1660).


https://duvetnor.com


Contactez-moi

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Vimeo Icône
  • Le Devoir

2020 © Tourisme Aventure - Tous droits réservés

Textes et photos par Hélène Clément