• Hélène Clément

L'espace pour la vie adoucit la saison froide


Photo: Source: Jardin Botanique Le Jardin botanique accueille cette année la 55e édition de son exposition traditionnelle de Noël dans un décor coloré au beau milieu d’un aménagement floral luxuriant. Pour compléter ce décor hivernal original, se trouve un énorme bonhomme de neige créé à partir de deux kilomètres de drap santé, de vieilles couettes, de cônes de circulation et de vieux pots de fleurs.

Article publié dans le Devoir du 30 décembre 2011


Durant la période des Fêtes, l'Espace pour la vie — qui regroupe le Biodôme, le Jardin botanique et l'Insectarium — n'hiberne pas. L'événement «Il était une fois l'hiver», qui a débuté au début du mois de décembre, se poursuit au Biodôme jusqu'au 5 février prochain avec un programme original qui piquera la curiosité des petits et des grands. Et loin des frimas de l'hiver.


À l'heure où les manchots naissent dans l'Antarctique, les grenouilles roupillent sous terre et les papillons monarques s'éclatent sous le soleil du Michoacán. Le commandant Arara, la mascotte du Biodôme, convie les enfants et leurs familles à découvrir un nouveau spectacle de marionnettes mettant en vedette les animaux de la forêt tropicale brésilienne. Qui est donc ce Coco incognito que Tamarin le singe à la crinière de lion a pris sous ses poils?

Dès la guérite franchie, on pénètre dans la forêt tropicale avec en main le petit livret de visite Aventure tropicale présenté par la mascotte des lieux, le commandant Arara du 36e Escadron de sauvetage aéroporté du Biodôme, spécialiste des animaux tropicaux, professeur aguerri et escorte sympathique. Il faut comprendre que le commandant Arara n'est nul autre qu'un perroquet vert — un ara militaire, au front rouge et aux plumes de queue bleu turquoise. Ouf, il fait chaud! Ici, on déboutonne son manteau: la température indique 28 degrés Celsius.

Le guide explicatif invite les visiteurs à trouver sept animaux mystères de la forêt tropicale humide. Comme le capybara au large museau, aux petits yeux et aux oreilles arrondies, la chauve-souris tropicale, le caïman et le tamarin-lion doré, un singe orangé à la crinière de lion qui vit dans les arbres et aime grignoter. Tamarin est d'ailleurs le personnage principal du spectacle Coco incognito qui prend place dans l'amphithéâtre du Biodôme.

Un spectacle sur mesure

Un avion passe dans le ciel. Une boîte tombe de l'avion, percute une branche et s'ouvre sous le choc, libérant un oeuf. Mais d'où vient ce gros oeuf tombé du ciel que Tamarin le singe orangé à la crinière de lion déniche dans la forêt tropicale? Et que cache-t-il? En compagnie du charmant petit primate d'origine brésilienne, les enfants partent à la recherche de ses parents.

«Ce spectacle de marionnettes géantes a été conçu sur mesure pour le Biodôme, précise sa directrice, Rachel Léger. L'équipe théâtrale de la pièce Coco incognito, en collaboration avec les spécialistes animaliers du Biodôme, ont travaillé de concert au scénario et à la conception des marionnettes et du décor, de façon à reproduire avec le plus d'exactitude possible les modes de vie des animaux et des plantes de la forêt amazonienne.» Et pas facile de trouver l'erreur!

Le Centre de sauvetage «Becquer bobos», zone de jeux et d'exploration créée pour l'événement, invite les enfants à se déguiser en animaux exotiques, à grimper sur de petites structures de jeu et à se transformer en apprentis vétérinaires. Des animaliers du Biodôme sont sur place pour répondre aux questions des plus curieux. C'est là aussi que toute la famille pourra serrer l'aile du commandant Arara. Et la mascotte du Biodôme adore se faire prendre en photo.

Au-delà de cette halte de jeux et d'exploration, l'exposition Oeufs complète l'aventure: nids tissés, nids en forme de panier, nids circulaires coniques... Ce qui saute aux yeux ici, c'est la grande variété de formes et de couleurs des oeufs: rond, ovale, cylindrique, conique, piriforme; des oeufs blancs, des oeufs rouges, des oeufs tachetés. Les colibris pondent les plus petits oeufs, l'autruche, les plus gros. Quant à l'oiseau-éléphant, disparu il y a 400 ans, il aurait été l'un des plus grands à avoir arpenté le globe. Il détient le record absolu des oeufs les plus gros sur terre. Changement de décor

«Il était une fois l'hiver» se poursuit dans la Grande Serre du Jardin botanique, qui accueille cette année la 55e édition de son exposition traditionnelle de Noël. Un décor coloré au beau milieu d'un aménagement floral luxuriant d'où surgit le gigantesque arbre de Noël traditionnel composé de plus d'une centaine de poinsettias! Cette année, la Grande Serre expose sept oeuvres créées par des artistes-récupérateurs à partir de vieux objets associés à l'hiver (skis, luges, raquettes...). De mitaines colorées, tricotées par les membres des cercles de fermières du Québec et suspendues dans un «arbre à volutes», seront remises à la Fondation du Dr Julien.

Pour compléter ce décor hivernal original, qui s'inscrit dans la continuité du thème du recyclage, on trouve un énorme bonhomme de neige créé à partir de deux kilomètres de drap santé, de vieilles couettes, de cônes de circulation et de vieux pots de fleurs. C'est aussi à la Grande Serre que le conte Le petit Gnouf et la magie de l'hiver de la romancière Dominique Demers est raconté aux enfants de façon régulière pendant la journée, jusqu'au 8 janvier 2012.

L'aventure serait incomplète sans une visite à l'Insectarium, qui cette année a fait peau neuve. L'exposition Nous les insectes comprend notamment une collection de scarabées géants de la forêt tropicale, de jolies lucioles et une multitude de créatures à l'allure bizarre. «Cités grouillantes» met en vedette termites, fourmis, abeilles, bourdons, guêpes, qui comptent parmi les espèces ayant le degré le plus élevé de vie sociale dans le règne animal. Un must!

Contactez-moi

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Vimeo Icône
  • Le Devoir

2020 © Tourisme Aventure - Tous droits réservés

Textes et photos par Hélène Clément