• Hélène Clément

Compton - Québec Les Comptonales - Une fête qui fait sens



On découvre d'abord la région avec les yeux: ponts couverts, granges rondes, paysages champêtres. Puis l'odorat se met en route, et là, c'est la fête. Entre les fromages artisanaux, le parfum des fleurs, les crêpes aux pommes en cuisson et la bouse de vache, on ne sait plus où donner du nez! L'oreille n'est pas laissée pour compte: un bal fou et une chorale venue chanter à l'ombre d'une bleuetière. Ici, tout est prétexte à regarder, toucher, goûter, écouter, échanger.


C'est ça, les Comptonales. Une grande fête populaire réunissant plus d'une trentaine de producteurs et d'artisans de la région de Coaticook, soucieux d'accueillir les visiteurs à la ferme, au jardin ou en entreprise pour des expériences gourmandes et des visuels fascinants. De quoi se rincer l'oeil et le palais: dégustations, marché à la ferme, ateliers de savoir-faire agricole et culinaire, en plus d'une palette d'artistes à l'oeuvre.

Lancées l'an dernier par Michèle Lavoie et Lisette Proulx, les Comptonales, qui se tiendront le week-end prochain, sont devenues le tête-à-tête obligé des amateurs de photo, d'art, de produits fermiers et de gastronomie. C'est en fait l'aboutissement d'un autre projet cher aux deux dames qui en sont les auteures: les circuits «Photo découverte». «On cherchait une façon de sortir de l'ombre de talentueux artisans de la terre et de l'assiette et d'exposer cette magnifique région des Cantons-de-l'Est», explique Michèle Lavoie, présidente de la Table de concertation culturelle de la MRC de Coaticook. «Le circuit photo nous apparaissait comme un bon prétexte pour attiser la curiosité. On peut parcourir en tout temps un des six circuits thématiques en suivant simplement l'itinéraire suggéré dans la brochure ou en participant au concours photo. On prend alors des photos en chemin, on en choisit trois et on nous les envoie.»



Les samedi 28 et dimanche 29 septembre, un parcours gourmand invite le promeneur muni d'une carte, qu'il se sera au préalable procurée à Compton, à sillonner les routes de la région — huit destinations en tout — à la rencontre de paysages champêtres, de trésors du patrimoine et de visites animées: la fabrication du fromage, de l'alcool de cassis et du pain, l'élevage de la Blonde d'Aquitaine et la culture du chou, de la pomme, de la poire et du bleuet.


Deux curiosités attirent aussi l'attention... «Une photo... un haïku et un collage!», guidée par Hélène Boissé, auteure du recueil de haïkus Sentir la terre aux Éditions David, et Serge Beaudette, photographe-naturaliste. Les trois arts réunis décrivent un même instant saisi lors d'une randonnée en nature guidée par un poète, un photographe professionnel et un artiste. L'activité a lieu samedi à l'auberge des Grands Jardins. Et puis «Papillons d'espoir», une animation à la boulangerie artisanale BioBon en compagnie de David Marrenger, ce jeune atteint d'un cancer du cerveau qui a inspiré l'histoire du film Le Papillon bleu de Léa Pool.


Le Festin des Grâces clôturera les Comptonales par un dîner gastronomique, une création collective des meilleurs chefs de la région, qui se déroulera à l'auberge Le Bocage. Un jury professionnel dévoilera alors les gagnants du concours photo, qui porte cette année sur le thème «Les artisans de la terre».

www.comptonales.com.


Publié dans le Devoir du 22 septembre 2007


  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Vimeo Icône
  • Le Devoir

2018 © Tourisme Aventure - Tous droits réservés

Textes et photos par Hélène Clément 

Fait avec ❤ par Steph Rowan