• Hélène Clément

Belgique- Rouler sa bosse en région wallonne et bruxelloise



Sur le chemin des «plus beaux villages de Wallonie» et au coeur de la région bruxelloise, enfourchez votre vélo et partez à la découverte de recoins de Belgique insoupçonnés. Une façon active d'explorer à fond un petit pays qui en a long à raconter. Mecque de la bande dessinée, de la dentelle, du chocolat, de la frite et de la bière, la Belgique ne se limite ni à sa capitale, ni à ses stations balnéaires sur la mer du Nord. Il y a bien plus.


Vierves-sur-Viroin — Sous un ciel couvert, nous roulons bon train en direction de Matagne-la-Petite. C'est dimanche, il n'y a pas âme qui vive dans les champs. Les quelques rares voitures rencontrées sur la route nous contournent. Juste heureux, nous sommes emportés par le silence et la beauté de la campagne wallonne. Loin de nous l'idée d'une crevaison. À la vue du pneu arrière à plat, on se regarde d'un air hébété. Bien que l'aventure ne vienne pas avec une garantie, le moment est bien mal choisi!

Au sein de notre groupe de six, aucun ne sait vraiment réparer une crevaison. Que fait-on maintenant? Nous avons une chambre à air de rechange, de la colle, une rustine, mais pas d'outils ni de savoir-faire. L'entreprise de location ne répond pas et nous n'avons aucune idée de la distance qui nous sépare du prochain village.

Il nous a fallu marcher pendant 30 minutes pour atteindre Matagne-la-Petite. Tout ce qu'on sait de ce village, c'est qu'il est situé à deux kilomètres de Matagne-la-Grande, à cinq kilomètres de Villers-en-Fagne et à neuf kilomètres de Roly. Qu'en ce dimanche gris de mai, ses habitants semblent vivre au rythme des parties de couillon au café du coin et qu'aucun d'entre eux n'a l'intention d'interrompre sa partie de cartes pour venir en aide à des cyclistes québécois paumés en matière de pneu crevé.

Par chance, il y a Marylène dans son jardin pour nous épauler. On ne pouvait mieux tomber, car Marylène est la mère de Paul, un garagiste. Coup de fil à son fils qui habite à côté, et en un tour de main, le pneu est réparé. Et Paul ne veut pas d'argent pour le service rendu.

La Wallonie, qui autrefois vivait de ses mines, foisonne de gens fiers et drôles et de petits villages charmants qui se parent de leurs plus beaux atours pour accueillir le visiteur curieux. La Wallonie est l'une des trois régions constituant l'État fédéral belge. La région englobe les provinces du Hainaut, de Namur, de Liège, de Luxembourg et du Brabant. On y parle bien sûr le français ainsi que l'allemand, et parfois même le picard, le gaumais et le champenois.

On reprend la route en direction de Fagnolles, Dourbes et Vierves-sur-Viroin. Descentes et montées s'y succèdent sans laisser trop de répits; quelques montées sont carrément pénibles. On les parcourt aux trois quarts à vélo, on les finit à pied. Comm pour les montées interminables sur la route 55, en bordure du Saint-Maurice, entre La Tuque et Shawinigan, il faut un bon vélo!

Et dire qu'on pensait rouler en terrain plat! La province de Namur n'a rien à voir avec la chanson de Jacques Brel, Le Plat Pays, qui parle «de cathédrales pour uniques montagnes et de noirs clochers comme mâts de Cocagne». Va pour la côte flamande et Bruxelles-capitale, mais pas pour la Wallonie. Et il paraît que plus on descend vers les Ardennes, pire c'est! Surtout du côté du Parc naturel des Hautes-Fagnes, sur les flancs du Signal de Botrange, point culminant du pays à 694 mètres, où les montées sont de redoutables mises en jambes.

Vierves-sur Viroin n'échappe pas à la règle du relief accidenté. L'un des 22 «plus beaux villages de Wallonie» — label fondé en 1994 qui reconnaît le patrimoine, le caractère unique et l'authenticité d'un village wallon — niche dans le Parc naturel Viroin-Hermeton, à flanc de coteau. C'est Marcel Gillard, guide-nature, qui nous initie aux rues et ruelles escarpées du hameau datant du XIXe siècle, avec ses quelques maisons dont la plus ancienne remonte au XVIIe siècle.

«L'ancien presbytère abrite le Centre Marie-Victorin, un centre d'étude, de recherche et d'éducation pour la conservation de la nature dédié à votre savant botaniste québécois, explique fièrement Marcel Gillard. Lors d'un voyage à Montréal, en 1954, le fondateur du centre et président actuel, Léon Woué, s'est inspiré de l'un des nombreux Cercles de jeunes naturalistes fondés par Marie-Victorin et Adrien Rivard depuis 1931, pour créer les Cercles des naturalistes de Belgique. On y organise des cours de guides-nature, des classes nature, des stages d'éducation à l'écologie et à la protection de l'environnement, des séminaires...»

En Wallonie, le cycliste a l'embarras du choix, mais l'itinéraire de trois jours conçu par le programme L'Échappée Belle dans la région des Vallées des Eaux Vives, au sud-ouest de la province de Namur, constitue un incontournable. Le circuit, fignolé sur mesure, traverse trois des plus beaux villages de Wallonie: Fagnolle, Soulme et Vierves-sur-Viroin. Le parcours évite les axes routiers importants au profit de chemins de campagne. Un voyage qui passe par ses gîtes. On y découvre à quel point la Wallonie est riche de traditions.

Bruxelles en selle

À l'heure des soucis de circulation et autres tracas de mobilité reliés à l'environnement, le vélo est un moyen efficace d'explorer Bruxelles. Parmi les prestataires de services qui offrent des tours guidés, Pro Vélo propose plus d'une trentaine de circuits d'au moins trois heures: Bruxelles des Amoureux, Cafés et bande dessinée, Les francs-maçons à Bruxelles, Moambre et thé à la menthe, Bruxelles la nuit, Bruxelles insolite et secret, Bières et brasseries, Fontaines et sculptures... Le rassemblement pour le départ a lieu à la Maison des cyclistes, rue de Londres 15. La consigne de Cécile Dubois, notre guide, est claire: rouler deux par deux, pas trop près des voitures, se méfier des tramways et des rails, respecter les règles de sécurité. On enfourche nos hybrides et on ajuste la selle. Ici, pas nécessaire de porter un casque. «Les voitures ont moins tendance à nous coller si l'on n'en porte pas», assure Cécile Dubois.

Pro Velo initie, organise, encadre et perfectionne. Le but ultime: accroître le nombre de cyclistes dans les rues et sensibiliser les automobilistes au respect des «plus faibles». Des cours sont disponibles dans les écoles pour les enfants âgés de six à douze ans, dans les parcs pour les débutants jeunes et moins jeunes et pour les femmes qui souhaitent profiter des avantages de la bicyclette comme outil d'émancipation et de liberté, entre autres les femmes de certaines communautés arabes qui souhaitent se déplacer à vélo en ville.

Du parc de Bruxelles, l'itinéraire «Architecture (Art nouveau) et espaces verts» rejoint la commune de Schaerbeek, située à mi-chemin entre les centres internationaux de l'OTAN et de l'Union européenne, la maison Autrique, l'avenue Louis-Bertrand, les parcs Josaphat et du Cinquantenaire, le quartier des squares et le parc Léopold.

Bien que l'on éprouve toujours du plaisir à revoir les monuments classiques qui font de Bruxelles la ville qu'elle est, loin de nous la Grand-Place, le Manneken Pis, les galeries Saint-Hubert, la cathédrale Saint-Michel. Ce qui ne nous empêche pas de déguster une kriek dans un estaminet typique, une frite mayonnaise dans un friktot ou une gaufre au chocolat.

À proximité du complexe de l'Union européenne, le pouls du quartier de Matonge bat à un autre rythme. Il est le point de chute des migrants venus d'Afrique, en particulier du Congo. Le quartier se situe entre la chaussée du Wavre et les rues d'Édimbourg et de Dublin. Matonge doit son nom au quartier commerçant de Kinshasa, qui porte le même nom.

Nous roulons au beau milieu de la chaussée, sûrement pour éviter de nous prendre une portière d'automobile dans le front. Notre guide fonce à toute allure dans le trafic; pas facile de la suivre. Mais pour le moment, les voitures ne s'en formalisent pas trop. De toute façon, elles devront patienter et faire attention. C'est ainsi à Bruxelles. Le cycliste doit s'imposer.

À la sortie du très beau jardin d'Egmont, nous empruntons le passage Marguerite-Yourcenar. On peut y lire, gravées dans la pierre de France, 14 citations tirées de son roman L'Îuvre au noir, paru en 1968, qui lui a valu le prix Femina. L'écrivaine, poète, traductrice, essayiste et critique a vu le jour rue Louise, à Bruxelles, le 8 juin 1903.

Rue des Quatre-Bras, parc du Petit-Sablon, place Royale... Puis on lunche au Pain Quotidien, rue de Tongres. Alain Courmont, chef dans un restaurant prestigieux de Bruxelles, n'arrivait pas à fournir à sa clientèle du pain de qualité. Il a donc décidé de le fabriquer lui-même. Sa recette est simple: de l'eau, de la farine, du sel. En 1990, il ouvre à Bruxelles le premier Pain Quotidien. En 1993, il y a 16 franchisés en Europe. Il faut attendre l'année suivante pour que le concept traverse l'océan et s'installe au coeur de la ville de New York. La table commune est le point central de ce restaurant au pain de farine biologique.

Philippe Gérard, guide de vélooccasionnel, remplace Cécile qui doit nous quitter. Féru d'histoire, l'artiste plasticien a la jasette facile. Cet après-midi, dans sa commune de Saint-Gilles, se déroule un parcours d'artistes dont les oeuvres sont exposées dans plus de 300 maisons du quartier. Il faut préciser que la Belgique est championne, et ce, aux quatre coins du pays, en matière de circuits touristiques de tous genres. Philippe a prêté sa maison pour les besoins de la cause. «Il faut encourager les artistes», dit-il en enfourchant son vélo, direction parc du Cinquantenaire, puis Maison Autrique, premier hôtel construit par Victor Horta, architecte et novateur de l'Art nouveau. Terminus de ce circuit vélo de 15 kilomètres.

En vrac

Air France assure la liaison en avion jusqu'à Paris et en train à grande vitesse (TGV) de Paris à Bruxelles (90 minutes). La gare d'embarquement ferroviaire se situe à l'aéroport Charles-de-Gaulles. Aussi simple qu'un transfert en avion. www.airfrance.fr.

La Maison des Cyclistes-Pro Velo Bruxelles: % 02.502.73.55, www.provelo.org.

Un circuit en Union européenne (rue de la Loi et rond-point Schuman) permet de mieux comprendre le rôle des institutions européennes: le Berlaymont, la Résidence Palace, le Conseil de l'Union européenne (bâtiment Le Juste Lipse), la place Jean-Rey, le Comité des Régions, le Parlement européen, ou Caprice des Dieux, ainsi surnommé à cause de sa forme).

Pour une nuit royale, le Château de Tromcourt, une ancienne ferme-château du XVIIe siècle, est un bon choix. La propriété de charme est située à Couvin, dans une région boisée. % 060.31.18.70, www.tromcourt.com.

À Couvin, le restaurant Nulle Part Ailleurs est une bonne adresse. Toute la Wallonie y est présentée à table. L'escabèche a valu au chef Frédéric Corman un coq de cristal. % 060.34.52.84, www.nulle-part-ailleurs.be.

Programme l'Échappée Belle: location de vélos, balade combinée à une ou plusieurs visites des plus beaux villages de Wallonie, dont Vierves-sur-Viroin. www.valleesdeseauxvives.be.

Restaurant Le Petit Mesnil à Vierves-sur-Viroin: www.lepetitmesnil.be.

Chambres d'hôte fort sympathiques à l'Aubergesves, à Gesves: www.aubergesves.be.




2 vues
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Vimeo Icône
  • Le Devoir

2018 © Tourisme Aventure - Tous droits réservés

Textes et photos par Hélène Clément 

Fait avec ❤ par Steph Rowan